Bonjour Valérie,

Je vous fais (enfin) notre retour sur notre voyage en Namibie.

Pour une impression générale : nous avons été séduits et ébahis par ce que nous avons vu et fait en Namibie. Les paysages sont saisissants et tellement dépaysants par rapport aux paysages européens auxquels nous sommes habitués. Nous avons particulièrement été marqués par les couleurs, qui sont bien différentes des notres : alors que nous vivons dans des environnements très verts et bleus, nous avons découvert des paysages dans un spectre allant du blanc au rouge, en passant par toutes les teintes des ocres.
Nous avons également eu la chance de voir un diversité impressionnante d'animaux, tant en nombres qu'en espèces différentes. Nous avons notamment été étonnés du nombre d'espèce d'oiseaux différentes.
Nous avons aussi eu la chance d'assister à une belle averse pluvieuse qui a révélé des couleurs et des senteurs de la terre, qui resteront longtemps gravées dans nos esprits.

Côté activités : nous avons pu faire toutes les activités qui étaient inscrites à notre programme et avons même pu en rajouter deux je crois (expéditions noctures). Même si nous avons été ravis de ces activités, nous avons trouvé manquer un peu de temps pour profiter de nos vacances, se reposer au soleil (même si en réalité, nous avons eu beaucoup de vent et n'avons donc jamais pu profit des piscines).
Notre activité préférée (et nous sommes unanimes) a été le kayak avec les otaries. C'est tellement fabuleux d'être au plus près des animaux (littéralement au plus près, une otarie ayant montré quelques signes de vouloir nous rejoindre dans notre kayak), de les voir dans leur environnement sans avoir l'impression de les déranger. Nous avons en plus eu la chance de croiser un groupe de dauphins qui a nagé autour de nos embarcations pendant quelques minutes.
Nous avons été frappés par l'indifférence des animaux vis-à-vis de notre présence, que nous soyons en voiture, à pied ou à cheval. C'est tout simplement beau de se dire qu'ils ne s'occupent pas de nous car nous ne sommes pas un danger pour eux.
En revanche, nous ne nous sommes pas arrêtés dans les villes, en dehors de Swakopmund et Windhoek, d'abord par peur de manquer de temps pour faire les trajets et ensuite car nous avons quelques expériences peu agréables avec des personnes qui tentaient de nous vendre, de façon un peu forcée, des bricoles ou qui nous ont un peu chahutés en mendiant. N'ayant pour ma part jamais été en Afrique, j'ai été assez génée (même si on m'a dit par la suite que c'était assez classique) et ai préféré ne pas descendre de voiture lorsque Gabriel faisait le plein aux stations services.

Enfin, côté hébergement, celui que nous avons le moins apprécié est Onkoshi Camp. En effet, bien que le lieu soit magnifique, nous avons trouvé qu'il y avait des problèmes de management assez marqués. Je peux vous en donner deux exemples. Lorsque nous sommes arrivés, nous avions un peu de temps devant nous et aurions bien aimé profiter de la piscine. Cependant, celle-ci, plutôt petite, était totalement occupé par des personnes qui n'étaient manifestement pas des voyageurs logés au lodge puisque nous ne les avons pas revu. Une partie du personnel s'était joint aux personnes à la piscine. Ainsi, nous n'avons non seulement pas pu profiter de la piscine mais en plus le service s'en est trouvé légèrement diminué. Par ailleurs, il y a eu, le soir, une mini-tornade qui a soufflé les vitres de la salle de dîner sur nous. Gabriel et moi n'avons heureusement pas été blessés, ce qui n'a pas été le cas de la femme du couple de la table d'à-côté qui s'est retrouvée avec plusieurs morceaux de verre dans les chairs. Très choqués par cet événement en soit, nous avons été assez outré par l'absence de réaction du personnel sur place : ce sont des convives d'une troisième table qui ont été cherchés du matériel dans leur véhicule pour soigner la personne blessée, dans l'indifférence totale du personnel. La serveuse est venue nous demander si nous voulions finir notre assiette (qui était pleine de verre) avant, devant notre refus, de nous demander si elle pouvait nous apporter notre dessert … Le vent ayant peu faibli dans la nuit et la chambre étant également entièrement vitrée, nous avons tous les deux passés une nuit très inconfortable, avec la peur de se retrouver également couvert de verre et livrés totalement à nous-mêmes.

Le lodge préféré de Gabriel était Okondjima Lodge, notamment avec le petit salon ouvert sur la savane, et notamment le petit point d'eau artificiel où les animaux venaient s'abreuver. La réception était également très agréable avec cette espèce de géométrie variable qui permettait d'être totalement ouvert sur la plaine aux belles heures et d'être protégé du froid le matin et le soir.
Pour ma part, j'ai préféré Okutala Lodge car les couleurs étaient exceptionnelles, les animaux fabuleux et le personnel au petit soin pour nous (nous avions un plateau de snack et une bouteille de champagne pour notre arrivée car ils avaient été informé que nous étions en voyage de noces). J'ai également trouvé agréable d'avoir un logement intégralement en “dur” car, comme nous avons eu énormément de vent, dans tous les logements avec une partie en toile, il y avait beaucoup de bruit la nuit.

Dans l'ensemble, tous les logements étaient très bien choisis :
– Londiningi : accesible, simple, avec des hôtes francophones. Parfait pour l'arrivée tranquille après le voyage.
– Okonjima : à couper le souffle pour notre premier contact avec la savane
– Onkoshi : panorama exceptionnel au coeur d'Etosha (sous réserve de la gestion)
– Okutala : fabuleuse rencontre avec les rhinocéros et donne une belle idée des couleurs vives que peut prendre la Namibie,
– Palmwag Lodge : simple mais agréable avec un petit d'air d'oasis perdu au milieu du désert
– Spitzkoppe Mountain Camp : ça a été le seul hébergement qui ne nous a vraiment pas convenu. A notre arrivée, on nous a dit qu'il n'y avait plus de chambre dans la catégorie que nous avions réservé et on nous a proposé une chambre en toile avec sanitaires communes. Nous avons expliqué que ce n'était pas ce qui était convenu et réglé. Finalement, on nous a montré une autre chambre, également en toile avec un lit à même le sol et des sanitaires en extérieur. Nous n'avons pas souhaité y rester car cela ne correspondait pas du tout à notre souhait d'hébergement dans le cadre d'un voyage de noce. Nous avons le souvenir d'en avoir discuté avec vous et d'avoir eu des doutes sur cet hébergement. Il semblerait qu'il y ait une incompréhension. Nous avons finalement été dormir à Spitzkoppen Lodge, pour notre plus grand plaisir : nous avons en effet retrouvé une qualité de service en adéquation avec ce que nous souhaitions dans un cadre aboslument magnifique, dans la mesure où on a l'impression que le lodge a été taillé à même la roche.
– Desert Breeze : charmant avec une belle vue sur le désert et un personnel exquis, au petit soin et qui se plie en quatre pour nous (petit déjeuner en avance notamment).
– Hoodia Desert Lodge : là encore, un petit coin de paradis dans l'immensité du désert. Le lodge est magnifique et très chaleureux, grâce à la décoration et aux arrangements faits avec beaucoup de goût. Là encore, nous avons été reçu de la meilleure des façons par des personnes très souriantes et très ouvertes.
– N/a'Ankuse Lodge : un lieu riche en actitivés et en actions, idéal pour un au-revoir à la Namibie.

Bien à vous

Eugénie

Voici le détail du circuit effectué par ces voyageurs

← Précédent Impression Voyageur DÉCEMBRE 2018 – Murielle et sa famille

Suivant Impression Voyageur →NOVEMBRE 2018 – Alice & Maxime